Services

Vidéo : reportages

Journée internationale des roux

Les roux représentent 2 % de la population planétaire, une goutte d’eau sur Terre. Depuis la nuit des temps, les roux ont été ciblés péjorativement. Le maléfique dieu Seth, Judas ou Esaü. Plus tard, ce sont les catins du rois Saint-Louis qui étaient teintes en roux pour les différencier des femmes de la cour. De préjugés en fantasmes, les légendes urbaines à leur sujet sont nées. Difficile de s’en dépêtrer encore aujourd’hui.

L’âme anarchiste de Sète

Féeries sétoises – Géographie sentimentale”, un joli livre d’artistes : Michel Onfray raconte l’île singulière et ses figures avec Combas et Topolino comme poissons-pilotes.

Le canyoning en eau chaude, le tube catalan de l’hiver

Unique en Europe, cette descente de rivière se pratique à Thuès, dans les Pyrénées-Orientales à 800 mètres d’altitude.

Hérault : l’opération de l’hernie discale en un jour séduit les patients

Les cliniques Causse et Champeau de Béziers ont ouvert la voie dans la région. À Montpellier, c’est désormais possible à Saint-Jean. Reportage.

Nîmes : Coupe nationale sud de voltige, Alice entre en lice

Alice, 26 ans, pilote de voltige, va s’aligner aux commandes d’un Cap 10 C (avion de voltige bi-place), à la Coupe nationale sud de voltige. Une épreuve qui se déroulera à Nîmes Coubressac du 6 au 10 juillet prochain.

Vol Zéro G : première expérience de l’apesanteur

Mai 2015, l’avion Zéro G du Cnes nous emmène, depuis Bordeaux Merignac, au large de la Bretagne. Au programme, 31 paraboles, de 22 secondes à Zéro G. Soit 11 minutes 37 secondes en impesanteur. Une première expérience inoubliable.

Bordeaux-Mérignac : lauréats du projet Parabole, vol Zéro G

Mardi 19 mai 2015, aéroport de Bordeaux-Mérignac, les lauréats du projet Parabole du Cnes, volent en impesanteur à bord de l’Airbus A310 de Novespace, une filiale du Cnes.

Share

Author: admin

J’ai pris mes premières photographies en 1994 lors d’un voyage au Liban où, j’avais amené un appareil photo prêté. Je me suis rendu compte en rentrant qu’elles décrivaient bien mieux que moi ce que j’avais ressenti sur place. Dès lors je n’ai cessé d’utiliser ce moyen d’expression pour approfondir ma vision du monde des autres et de moi-même. Partager mes émotions et mon sens esthétique des choses est l’essence de ma démarche photographique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut